Forum de Projet Homère

Forum lié au site Projet Homère sur la langue grecque

Bienvenue sur le forum de Projet Homère !!!!! Ceux qui désirent participer sont priés de s’inscrire

Thème 148

Partagez
avatar
Yves
Modérateur
Modérateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 79
Localisation : France (Drôme) et Péloponnèse

Thème 148

Message  Yves le Ven 2 Mar - 23:43

Le Lettres de mon moulin d' Alphonse Daudet
Les deux auberges,

C'était en revenant de Nîmes, un après-midi de juillet. Il faisait une chaleur accablante. A perte de vue, la route blanche, embrasée, poudroyait entre les jardins d'oliviers et de petits chênes, sous un grand soleil d'argent mat qui remplissait tout le ciel. Pas une tache d'ombre, pas un souffle de vent. Rien que la vibration de l'air chaud et le cri strident des cigales, musique folle, assourdissante, à temps pressés, qui semble la sonorité même de cette immense vibration lumineuse... Je marchais en plein désert depuis deux heures, quand tout à coup, devant moi, un groupe de maisons blanches se dégagea de la poussière. C'était ce qu'on appelle le relais de Saint-Vincent: cinq ou six mas, de longues granges à toiture rouge, un abreuvoir sans eau dans un bouquet de figuiers maigres, et, tout au bout du pays, deux grandes auberges qui se regardent face à face de chaque côté du chemin.  


Texte paru dans le Figaro du 25 août 1869.
relais de Saint-Vincent= petit village qui se confond avec celui de Jonquières, sur la route de Nîmes à Beaucaire. Daudet y séjourna au début de 1866.
avatar
Yves
Modérateur
Modérateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 79
Localisation : France (Drôme) et Péloponnèse

Γράμματα από το μύλο μου

Message  Yves le Sam 3 Mar - 0:13

Τα δύο πανδοχεία,

Είχαμε Ιούλιο, επέστρεφα ένα απόγευμα από τη Νιμ. Έκανε αφόρητη ζέστη. Απέραντος, ο άσπρος δρόμος, φωτοβόλος, σπινθήριζε ανάμεσα στους ελαιώνες και στα πουρνάρια, μ΄ έναν ασημένιο ματ ήλιο που γέμιζε όλο τον ουρανό. Ούτε σκιερός μέρος, ούτε πνοή αέρα. Μόνο η κάψα που άχνιζε και ο διαπεραστικός τριγμός των τζιτζίκων, μια ξέφρενη, εκκωφαντική μουσική, απόλυτα σύμφωνη με το γοργό ρυθμό εκείνης της φωτεινής σπινθηροβολίας... Περπατούσα δύο ώρες ολόκληρες στη μέση ενός ερημότοπου, όταν ξαφνικά, μπροστά μου, μέσα από τη σκονή του δρόμου, πρόβαλε μια ομάδα άσπρων σπιτιών. Αυτή λέγεται ο σταθμός  του Αγίου Βικέντιου: δηλαδή πέντε έξι αγροικίες, μακριοί αχυρώνες με κόκκινες στέγες, μια ποτίστρα χωρίς νερό που ζώνουν κάποιες ισχνές συκιές και, στην άκρη του τόπου, από τη κάθε πλευρά του δρόμου,  δύο μεγάλα πανδοχεία που κοιτάζονται.


Dernière édition par Yves le Sam 3 Mar - 23:26, édité 1 fois
avatar
Helene
Admin
Admin

Messages : 5924
Date d'inscription : 12/04/2012
Localisation : Athènes- Grèce

Re: Thème 148

Message  Helene le Sam 3 Mar - 15:11


Merci pour les notes Yves! C'est plutôt bien dans l'ensemble

ενός ερμότοπου, - ενός ερημότοπου,
σκονή - σκόνη


___________________________________________________________________________________________
ΜΕΛΕΤΕΙ ΤΟ ΠΑΝ

Contenu sponsorisé

Re: Thème 148

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû - 23:28